Agenda

Transhumance des moutons 2023

Ne manquez pas la transhumance 2023 des moutons d’éco-pâturage !

Vous êtes invités à suivre les brebis sur tout ou partie du parcours depuis la Ferme d’Ecancourt à Jouy-le-Moutier le samedi 15 avril à 13h30 jusqu’à Courdimanche le dimanche 16 avril à 17h. Cet événement est l’occasion de parcourir notre territoire, de découvrir les paysages et les espèces qui l’habitent mais également de profiter des animations lors des différentes escales (à Maurecourt, Vauréal, Cergy et Courdimanche).

Brebis solognotes et leurs agneaux © CACP – Gilles Carcassès

Vous hésitez à venir ? Voici quelques images et vidéos des années passées qui vous donneront peut-être envie de nous rejoindre :

L’édition 2022 en vidéo.

Edition 2022 : en images

Edition 2019 : en images

Edition 2018 : album photo

Toutes les informations pratiques, cartes du parcours et réponses à vos questions sur la page de l’événement.

L'actualité des jardins

Brebis débroussailleuses

Pâturage dans une station de renouée du Japon – Courdimanche © CACP – Gilles Carcassès

On savait les brebis solognotes capables de contenir l’expansion de la renouée du Japon. Ces animaux sont aussi très efficaces pour débroussailler.

Les brebis de la Ferme d’Ecancourt broutent les cornouillers sanguins © Ville de Vauréal – Christophe Etchmendy

Les brebis solognotes sont friandes de toutes sortes de ligneux : cornouillers, ronces, lierre. C’est pourquoi elles peuvent être employées pour entretenir un sous-bois.

Séance d’animation lors de la transhumance 2018, au Jardin des Ombrages – Vauréal © CACP – Gilles Carcassès

Voici le site qui a été choisi comme espace de pâturage à  Vauréal pour cette année. Il comprend une prairie et un bois attenant. Les équipes de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise et de la Ville de Vauréal ont réuni leurs forces pour aménager l’endroit et préparer l’arrivée des ovins qui seront déposés lors de la transhumance 2019 organisée par la Ferme d’Ecancourt.

L'actualité des jardins

Transhumance 2017 : des brebis témoignent

Brebis solognotes et leurs agneaux © CACP – Gilles Carcassès

Samedi 25 mars 2017, c’est le grand jour, on va enfin aller voir ailleurs si l’herbe est meilleure qu’à  la ferme d’Ecancourt. On nous avait pomponnés pour l’occasion, avec l’aimable collaboration des centres de loisirs de Courdimanche.

Dans la cour de la ferme d’Ecancourt © CACP – Gilles Carcassès

Au début, faux départ, on s’est trompé de côté ! Un photographe qui était en plein dans le passage a été malencontreusement piétiné. Ses jours ne seraient pas en danger.

En longeant le champ de colza © CACP – Gilles Carcassès

Trop tentant de sortir de rang pour aller renifler les colzas…

C’est quoi cette feuille de colza ? © CACP – Gilles Carcassès

On n’y a même pas touché…

Point de rassemblement © CACP – Gilles Carcassès

Il fallait tout le temps attendre les humains : dès que ça monte un tout petit peu, ils ralentissent !

Démonstration de conduite de troupeau © CACP – Gilles Carcassès

A Jouy-le-Moutier, on a bien fait courir les chiens : les bergers appellent ça « démonstration de conduite de troupeau ». Les humains nous ont beaucoup applaudis.

Au belvédère de Vauréal © CACP – Gilles Carcassès

Au belvédère de Vauréal, on a improvisé une démonstration de tonte rotative.

Un peu de repos à  mi-parcours © CACP – Gilles Carcassès

Et puis on nous a permis une petite sieste, pendant que les humains se pressaient autour d’un « food-truck ».

Sur la coulée verte de Cergy-le-Haut © CACP – Gilles Carcassès

« Les moutons, les moutons ! » Notre arrivée sous les applaudissements de la foule au village éco-citoyen, promenade des deux bois à  Cergy, fut un grand moment d’émotion.

Final gourmand à  Courdimanche © CACP – Gilles Carcassès

Du miel, du jus de pomme, des tartines et du fromage de brebis, offerts par la ville de Courdimanche, et les humains ne s’intéressent plus du tout à  nous.

Nous nous concentrons déjà  sur notre noble mission : entretenir les belles prairies de Cergy-Pontoise pendant toute la belle saison.

Revivez la transhumance en images dans 13 comme une.

 

L'actualité des jardins

Ils sont nés !

Solognotes et leurs agneaux © Marion Poiret
Solognotes et leurs agneaux © Marion Poiret

A la Ferme d’Ecancourt, on accueille la nouvelle génération.

Mérinos d'Arles © Gilles Carcassès
Une brebis Mérinos d’Arles et son agneau © Gilles Carcassès

Cette brebis Mérinos d’Arles et son agneau tiennent compagnie à  un petit triplé de Solognote qui est nourri au biberon, sa mère n’ayant pas assez de lait pour trois agneaux. Un petit troupeau de Mérinos est en cours de constitution, ces brebis resteront dans les pâtures de la ferme et leur laine d’excellente qualité sera utilisée dans les ateliers de transformation proposés aux visiteurs.

Les cabris se réchauffent sous la lampe © Gilles Carcassès
Ces cabris de race Poitevine se réchauffent sous la lampe © Gilles Carcassès

lapereau - ferme d'Ecancourt © Gilles Carcassès
lapereau croisé Papillon/ Géant des Flandres – ferme d’Ecancourt © Gilles Carcassès

L'actualité des jardins

Doux agneaux !

Deux agneaux pour cette Solognote à  la ferme d'Ecancourt © Gilles Carcassès
Deux agneaux pour cette Solognote à  la ferme d’Ecancourt (Jouy-le-Moutier) © Gilles Carcassès

Ils sont arrivés ! La saison des agnelages démarre : à  la Ferme d’Ecancourt, les mères et leurs nouveaux-nés sont installés bien au calme dans une grange. Les brebis qui se désintéressent de leurs agneaux sont isolées quelques jours dans des box avec leurs petits, histoire de faire connaissance et de tisser des liens affectifs, avant de rejoindre le troupeau.

Celui-ci prend la pose © Gilles Carcassès
Celui-ci prend la pose © Gilles Carcassès

Les agneaux de la race Solognote sont marron et ont le poil assez court à  la naissance.

© Gilles Carcassès
Un agneau Thônes et Marthod à  la ferme pédagogique de Pontoise © Gilles Carcassès

Au château de Marcouville, dans la bergerie de la ferme pédagogique de Pontoise, les agneaux sont nés également. Ils sont d’une race savoyarde nommée Thônes et Marthod (du nom de deux villages de cette région). Chez cette race, le pelage est blanc sauf le museau, les oreilles, les « lunettes », le sexe et les « chaussettes ». Autrefois, les brebis passaient l’hiver dans les caves à  reblochon, elles y maintenaient une température et une humidité constante.

http://www.ferme.ecancourt.fr/blog/?p=2251

http://www.fermepedagogiquedepontoise.fr

L'actualité des jardins

Des moutons et des Hommes

Les actions d’éco pâturage se multiplient sur le territoire de Cergy-Pontoise, mais pour la première fois, c’est un espace naturel sensible qui accueille les brebis solognotes de la Ferme d’Ecancourt.

château lght
La Fondation John Bost, a acquis en 2006 le château de Menucourt et une parcelle attenante de plus de 5 hectares afin d’y installer un Foyer d’Accueil Médicalisé. © Marion Poiret

La Fondation John Bost et la Ferme d’Ecancourt ont édifié un projet d’envergure incluant plusieurs objectifs :

Le pâturage en tant que mode de gestion des prairies a un intérêt écologique qui n’est plus à  démontrer. Il répond également ici à  un enjeu paysager fort : la pérennité des grands principes de composition du parc du 19ème siècle, situé en limite du massif forestier de l’Hautil, avec le maintien de grandes clairières ponctuées de bosquets.

Mais l’expérience revêt aussi une dimension humaine et thérapeutique. Avec la mise en place de nombreuses animations, l’arrivée d’une vache, l’installation de ruches et la création d’un abri pour que les moutons restent à  demeure, c’est un véritable projet intégré qui va bientôt se concrétiser. Outre la découverte et les soins aux animaux, les résidents pourront aussi s’initier au jardinage, à  l’écologie et au développement durable.

manicure
Une petite pédicure pour ces demoiselles avant la mise en pâture et un premier atelier avec la participation des résidents © Marion Poiret

main lght
Après quelques hésitations, les agnelles suscitent la curiosité et Florian répond aux questions : cette première rencontre est une franche réussite © Marion Poiret

mouton lght
Les brebis découvrent rapidement leur nouveau territoire et la densité du couvert végétal à  disposition © Marion Poiret

l'ouest
Parties à  la conquête de l’Ouest, nos éclaireuses seront bientôt rejointes par une vache bretonne pie noire…L’avantage du pâturage mixte par des bovins et des ovins est de mieux exploiter les ressources fourragères et de limiter les attaques parasitaires des animaux.© Marion Poiret

abeilles lght
Quant aux abeilles, elles ne sont plus les seules vedettes du château…Elles devront s’y faire ! © Marion Poiret

 

L'actualité des jardins

Quand les moutons ne sont pas dans leurs pâtures…

… c’est qu’ils sont de retour à  la Ferme d’Ecancourt pour leur tonte annuelle.

La tonte s’effectue entre début mars et fin juin. Sa réalisation est délicate en ce qu’elle doit être faite de façon homogène, non pour l’esthétique mais pour prélever le maximum de laine par toison. A cela s’ajoute les impératifs de précision, afin de ne pas blesser les animaux, et de rapidité eu égard à  leur nombre.

Le 12 juin dernier, le public pouvait assister au passage de tout le troupeau à  la tondeuse avant le retour aux pâtures.

Quel est le temps nécessaire pour la tonte d’une brebis solognote par un professionnel ? Cette petite vidéo vous donnera la réponse… 

[youtube=http://youtu.be/sV1ziuXA2lM]

L'actualité des jardins

Retour sur la transhumance de printemps

Dimanche dernier, quarante brebis et agneaux ont rejoint leurs quartiers d’été.

Photo prise à  Vauréal
Mais papa, ce sont des moutons ?!

Descendus à  pattes de la ferme d’Ecancourt, ferme pédagogique mais également association d’éducation à  l’environnement, nos moutons suivis de nombreux courageux ont effectué une dizaine de kilomètres pour découvrir leur pâturage d’été sur les communes de Jouy-le-Moutier, Vauréal, Cergy et Courdimanche.

Même les joggers s'arrêtent pour caresser les agneaux
Même les joggers s’arrêtent pour caresser les agneaux

 

Un final en fanfare à  courdimanche
Un final en fanfare à  courdimanche