Non classé

Les insectes en hiver… OĂą sont-ils ? 🌨️

L’hibernation chez les insectes est un sujet qui interroge. Dès que les tempĂ©ratures se rafraichissent, ils disparaissent jusqu’Ă  leur retour aux beaux jours. OĂą partent-ils ? Que deviennent-ils ? Survivent-ils ?

Menons l’enquĂŞte…🔍

Tout d’abord, un petit rappel : selon le Museum national d’Histoire naturelle, nous appelons « insecte » un petit animal dĂ©pourvu de vertèbres, qui se caractĂ©rise par un corps en trois segments (tĂŞte, thorax, abdomen) et qui possède trois paires de pattes. Les insectes, qui font partie des arthropodes, constituent une immense partie de la biodiversitĂ© animale.

Durant l’hiver, des animaux ont dĂ©veloppĂ© fourrure et combines migratoires pour rĂ©sister au froid, les insectes ne sont peut ĂŞtre pas encore Ă©quipĂ©s d’un beau manteau luxueux mais ils restent nĂ©anmoins astucieux pour survivre Ă  cette pĂ©riode dĂ©favorable.

On remarque que nos petites bêtes empruntent trois stratégies différentes :

  1. La migration
  2. La reproduction
  3. La diapause

1- La migration pour passer l’hiver au chaud

La migration est un comportement adopté par de nombreux animaux, passant par les oiseaux, poissons, mammifères et les insectes !

Bien que plus discrets, certains insectes se dĂ©cident d’aller vers des territoires moins hostiles et plus clĂ©ments en tempĂ©rature comme le Moro-sphinx qui migre vers l’Espagne, l’Italie ou encore l’Afrique du nord, les syrphes vers le Royaume-Unis ou encore les papillons Belle dame et Vulcains qui s’en vont vers l’Afrique.

La migration permet la survie de l’espèce mais aussi la consolidation et la diversitĂ© des gènes lors de la reproduction.

2- La reproduction : Faites des Ĺ“ufs, pas la guerre !

Parfois l’avenir ne nous rĂ©serve pas le mĂŞme destin et il n’est pas rare chez de nombreuses espèces d’insectes que les adultes ne vivent seulement qu’une annĂ©e pour laisser place aux nouvelles gĂ©nĂ©rations.

Faire des Ĺ“ufs est une stratĂ©gie très populaire chez nos amis insectes et arthropodes. Par exemple, les mantes religieuses, les criquets ou encore les sauterelles se reproduisent et pondent leurs Ĺ“ufs avant leur mort en automne. Ces Ĺ“ufs se trouvent en lieux sĂ»rs habilement cachĂ©s des prĂ©dateurs et du gel. Ce n’est qu’au moment opportun que les larves sortiront et renouvelleront le cycle.

3- La diapause, l’insecte au bois dormant

Le corps ralenti et le mĂ©tabolisme s’endort. La diapause est une phase de survie importante pour la majoritĂ© des insectes et elle est l’Ă©quivalent de l’hibernation. En raison de la raretĂ© de la nourriture et ne sachant pas maintenir leur tempĂ©rature interne, ils mettent Ă  l’arrĂŞt leur activitĂ© vitale et synchronisent leur cycle de vie avec leur environnement.

Pour se faire, ils se rĂ©fugient Ă  l’abri du froid dans des cavitĂ©s et recoins tels que le sol, les Ă©corces d’arbres, les tas de feuilles, tas de bois, ou encore dans nos habitations (il se pourrait que vous soyez un hĂ´tel 5 Ă©toiles pour certains insectes !). Les hĂ´tels Ă  insectes peuvent participer Ă  la diapause mais il faut savoir que ces structures doivent comprendre un bon nombre de paramètres avant d’ĂŞtre des habitats efficaces et attractifs.

Les insectes ne recommenceront à se développer que lorsque leurs ressources (plantes hôtes ou proies) redeviendront disponibles et que les températures leurs seront de nouveau favorables.

🌍 L’hiver des insectes impactĂ© par le changement climatique

Le changement climatique se traduit en partie par des variations inhabituelles des tempĂ©ratures, les insectes n’ont pas d’autre choix que de changer de stratĂ©gie et de s’adapter Ă  ses perturbations : les migrateurs modifient leur date de dĂ©part et de retour, d’autres ne partent plus dĂ» Ă  l’adoucissement des tempĂ©ratures. Le risque de ces perturbations peut leur ĂŞtre fatal : retour trop tĂ´t et donc exposition au froid, absence de nourriture etc.
D’un autre cĂ´tĂ©, on observe de plus en plus d’espèces profitant des redoux pour continuer leurs sorties journalières comme les moustiques, punaises ou encore frelons (ce ne sont pas spĂ©cialement des espèces très enviĂ©es).
Dans tous les cas, ils n’en restent pas moins d’insectes qui n’arrivent pas Ă  s’adapter Ă  ces changements provoquant inĂ©vitablement leur dĂ©clin et disparition.

Pour aller plus loin :

Protéger les insectes, c’est protéger notre futur (reporterre.net)

Le déclin des insectes met en péril le vivant | MNHN

Comment les insectes ont conquis la Terre | MNHN

Sources

Qu’est-ce qu’un insecte ? | MNHN

Salamandre : les insectes en hiver

Aqua-portail diapause

HĂ´tel Ă  insectes anca-association

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *